Portail battant contre portail coulissant

Il existe deux types de portail : le portail battant et le portail coulissant. Le choix du type de portail dépend avant tout de la configuration du terrain et de la cour d’une maison. Ces deux modèles de portail diffèrent par leur système de fermeture, mais la motorisation est possible dans un cas comme dans l’autre.

Le portail battant

Le portail battant est un portail qui s’ouvre à l’aide du pivotement de deux battants sur des charnières. Les deux battants se rejoignent au milieu en position fermée et sont maintenus en place par une serrure ou un moteur, dans le cas d’un portail battant motorisé. Les terrains inclinés et les cours de petite surface ne sont pas recommandés pour l’installation de ce type de portail. Malgré le fait que le portail battant puisse être conçu à ce qu’il s’ouvre vers l’intérieur ou l’extérieur, le plus souvent lorsque l’on change le sens d’ouverture de ce modèle de portail, il vient souvent gêner une voie publique. Il est donc plus pratique d’orienter l’ouverture du portail vers l’intérieur de la cour. Le portail battant est conseillé pour les maisons disposant d’une grande cour. En effet, le portail battant requiert plus d’espace pour fonctionner, comparé au portail coulissant. La fermeture d’un portail battant risque d’être compliqué, voire même impossible si la cour est encombrée par un ou plusieurs véhicules. Les dimensions de l’ensemble des battants de ce type de portail devront être limitées tout au plus à une largeur de 5 mètres en fonction de son poids.

En effet, un vantail surdimensionné et présentant un poids important exerce de fortes tensions au niveau des charnières et des différentes fixations. Cela a pour effet de provoquer une détérioration rapide de l’installation et des composants nécessaires aux mouvements du portail.

Portail battant contre portail coulissant

Le portail coulissant

Le portail coulissant et un type moins conventionnel de portail. En effet, il est plus rare que le portail battant. Il diffère de ce dernier par son système de fermeture et d’ouverture. Le portail coulissant est formé d’un seul ventail, se déplaçant latéralement le long d’un rail, dans l’axe de la clôture d’une maison. De ce fait, il demande moins d’espace pour s’ouvrir et se fermer à l’inverse du portail coulissant. Son installation permettra donc d’exploiter le moindre centimètre carré d’une cour pour stationner des véhicules. La longueur de la clôture adjacente doit cependant être assez grande afin de pouvoir accueillir un portail coulissant. Ce dernier devra aussi être installé parallèlement à la clôture. Le portail coulissant est adapté aux cours en pente et est notamment propice à une automatisation de son système d’ouverture et de fermeture en raison de sa configuration.

En effet, les mécanismes et le moteur d’un portail coulissant motorisé seront soumis à moins de contraintes que celui d’un portail battant. Il est toutefois important de limiter le poids du portail dans le cas d’une motorisation afin de préserver la durée de vie du moteur.

La motorisation de ces deux types de portails

Les portails coulissants ainsi que les portails battants peuvent être automatisés. Les forces appliquées par le mécanisme automatique d’un portail sont assez importantes dans le cas d’un portail battant. Il est donc conseillé de limiter le poids de celui-ci tout en veillant à sa solidité. Il est donc conseillé de choisir un modèle en aluminium pour un portail battant automatique. Le portail coulissant offre plus de possibilités dans le choix des matériaux car les forces en action sont moins importantes. Dans un cas comme dans l’autre, il est toutefois recommandé de limiter le poids de l’ensemble des battants à 500 kilos. Les conditions en extérieur nécessitent un montage et un câblage de qualité. Faire appel à un professionnel est donc indispensable pour assurer la durabilité et la fiabilité du système automatique.