comment fermer un escalier ouvert

Avec sa double fonction, l’escalier sert à la fois de lieu de passage, qui relie deux étages, et un élément décoratif dans nos intérieurs. Savoir aménager cet endroit est primordial parce qu’un mauvais usage peut engendrer un danger pour ses utilisateurs. Sachez qu’un escalier n’est pas une étagère sur laquelle vous pourrez poser n’importe quel objet. Aussi, quand l’escalier est trop ouvert, l’on a l’impression qu’on n’est pas complètement en sécurité. C’est pour cette raison que nous allons vous faire découvrir des techniques qui vous seront utiles pour fermer un escalier ouvert.

Qu’est-ce qu’un escalier ouvert ?

On dit qu’un escalier est ouvert quand il est fabriqué sans contremarches ou, dans certains cas, sans rampe. Généralement, on opte pour un escalier sans contremarches (ou sans rampe) à cause d’un souci au niveau du budget ou parce qu’il s’agit d’un choix esthétique. Par ailleurs, il se pourrait aussi que la profondeur des marches ne soit pas assez large pour pouvoir y mettre un pied normalement. Cependant, avec l’ouverture de l’escalier, on aura le sentiment que l’espace sous l’escalier est complètement vide et sans utilité. Pourtant, si l’escalier est fermé, cet espace peut être aménagé pour servir à d’autres fins. Toutefois, si vous préférez quand même utiliser cet endroit alors que l’escalier est ouvert, attendez-vous à avoir plus de corvée parce qu’il sera un bon refuge pour les poussières. Pourquoi ? Et bien, de un, parce que l’exposition de l’endroit facilite le passage des poussières. Et, de deux, le mouvement de vas et vient sur l’escalier provoque plus de tombé de poussières.

Si vous cherchez des astuces pour remédier à tous ces petits problèmes, nous allons sans plus tarder vous les fournir.

Fermer l’escalier

Donc, ici le but est d’ajouter des contremarches à l’escalier. Par contre, avant de vous lancer dans la modification, étudier bien la situation de votre escalier ainsi que l’espace qui est autour de lui. Il se pourrait qu’en ajoutant des contremarches, vous aller assombrir l’espace sous l’escalier ou diminuer la largeur de vos marches (à éviter pour ne pas provoquer une chute). Si aucun de ces cas ne vous concerne, vous pouvez avancer votre projet.

Pour y arriver, vous n’aurez qu’à découper des planches de la même dimension que l’ouverture sans oublier de compter l’épaisseur des marches. Ensuite, vous allez positionner les planches découpées à l’arrière de façon à les fixer sur la tranche des marches (sur la partie haute). Si vous n’êtes pas très sur de votre manœuvre, couper d’abord une seule planche pour faire un essai. Une fois cette étape terminée, il faudra le peindre ou ajouter une couverture pour qu’il s’accorde à votre escalier. Notez que des contremarches intégrées dans l’escalier seraient toujours mieux, mais si l’escalier est déjà assemblé, vous n’aurez d’autre alternative que celle-ci. Faites en sorte alors que cette customisation ne gâche pas trop l’image de votre escalier et surtout de votre intérieur.